Un instant...

Un sonnet par minute

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Ad vitam aeternam.

Et l'enfant répondit, pâmée

Et des perversités, vous sachant hors d'atteinte,

Je me chargerais mal de ton nom diffamé,

Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme,

Qui vont dans l'ignorance et l'oubli de leurs âmes,

Sans qu'un désir nous trompe, ou qu'un remords nous ronge,

Pour qu'en parole, en vers mélodieux,

Le chagrin du poète exilé qui vous aime,

Qu'on vienne, sous couleur d'y quérir un caïeu

Où nagent dans la nuit l'horreur et le blasphème ;

Une nuit que j'étais près d'une affreuse Juive,

Ainsi qu'une fontaine aux rhythmiques sanglots.

Par les portes s'élance une foule hâtive,

Et la mer, s'étalant, laissa crouler ses flots.

Abonnez vous ici RSS