Un instant...

Un sonnet par minute

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Ad vitam aeternam.

Princesse ! à jalouser le destin d'une Hébé

La tiare, les clefs, la barque et le tramail

J'use mes feux mais n'ai rang discret que d'abbé

Le noir roc courroucé que la bise le roule

Les mots ont peur comme des poules.

Direct et bref, oui : tels les Juins suivent les Mais,

Je ne te raille point, jeune prostituée !

Et l'Éternité manque à la forme divine.

De descendre du ciel sur la prostituée,

S'exhalèrent en pleurs les pensers de Racine.

Aux temps païens, toujours devant les temples fume

Conservé dans votre être un parfum bucolique,

Les emporte avec un frémissement de plume

Sur le ciel embrasé font un groupe athlétique.

Abonnez vous ici RSS