Un instant...

Un sonnet par minute

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Ad vitam aeternam.

— L'aile noire d'Yblis plane sur ton palais,

Dont l'Erigone antique enivra Théocrite,

À dormir sur un lit d'herbe et de serpolet

Dardant leur œil rouge. Ils méditent !

Ceux qui sont morts d'amour ne montent pas au ciel :

Toujours l'or, et la viande, et les vins, et la viande,

Et de la chair vivante à la splendeur du ciel,

Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.

Et partout devant lui, par milliers, les oiseaux,

Qui font souvent le bien et peuvent tout le mal.

Mais l'exil m'en arrache : à l'arbuste, au roseau

Je m'étais assis sur la cime antique

Conservé dans votre être un parfum bucolique,

Une aube merveilleuse avivait de ses larmes,

Abonnez vous ici RSS