Un instant...

Le vert colibri, le roi de collines,

Ombre céruléenne et géante. Au ciel clair

Et fait rêver un soir les cervelles humaines,

Du bon bibliophile, encor que bien né pour

En vain le Grand Pontife a fait un lectisterne

Seule, une vieille sœur, qui ne sait pas l'injure,

La Vierge ne tord plus au seuil de la caverne

Dans les cœurs dégradés secouer le remords!

Ainsi notre âme en feu, qui sous le désir saigne,

Dans son vol haletant de vertige, dédaigne

Profitez de l’avis qu’on vous glisse à l’oreille:

Et les soucis que vous pouvez avoir sont comme

Le verbe de Dieu seul, et, baisant cette oreille,

Qui vivaient, sans le trop chanter, l’épithalame.

Version PDF | Partager : Facebook, Twitter

Personnaliser le poème, lui donner

Type de sonnet

(voir la doc)

Auteurs

un ou plusieurs (voir la doc)

Dates

(une ou plusieurs, voir la doc)

Thèmes

un ou plusieurs (voir la doc)

Type de rime (0)

5 niveaux (voir la doc)

Rime pauvre Rime suffisante Rime riche