Un instant...

Un sonnet par minute

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Chaque minute un sonnet est créé. 

Chaque minute un sonnet se perd. 

Ad vitam aeternam.

Combien faut-il de fois secouer mes grelots

Je reviendrai dans ton alcôve

Dans l'île fortunée, enchantement des flots,

J'aimais autrefois la forme païenne ;

Aborde heureusement aux époques lointaines,

Ainsi qu'un roi déchu pleurant son trône ;

D'où vient-il, ce lointain frisson d'épithalame ?

Scintillait bien avant qu'elle fût regardée,

Ce n'est pas de verser mon âme dans votre âme,

Montrant des déficits assez mal ravaudés ;

Ô fins d'automne, hivers, printemps trempés de boue,

Descendez-le surtout aux heures inclinées :

Nous avons rêvé jusqu'au bout

À mon aïeule fit des serments surannés,

Abonnez vous ici RSS