Un instant...

Jadis, à travers bois, rocs, torrents et vallons

Voici l’antre et la source, et c’est là qu’il se plaît

Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,

Un tison pour chauffer tes deux pieds violets ?

Mais quel âpre murmure au fond de moi dit: «Non!»

Rose dans le ciel bleu, darde son minaret;

Vu la neige rosir sous le dernier rayon

Pour s’aller perdre où la pente les appelait.

Elle daigna répondre avec des yeux bien doux ;

Demandant qu’on «vous blâme et non pas qu’on vous loue,»

«Je voudrais la tenir entre mes bras, dussé-je,

Les cèdres, et les pins sur l’auguste Érymanthe;

Qu’à peine, en sapant tout sur mes pas, te verrai-je,

Autour du sceptre noir que lève Rhadamanthe.

Version PDF | Partager : Facebook, Twitter

Personnaliser le poème, lui donner

Type de sonnet

(voir la doc)

Auteurs

un ou plusieurs (voir la doc)

Dates

(une ou plusieurs, voir la doc)

Thèmes

un ou plusieurs (voir la doc)

Type de rime (0)

5 niveaux (voir la doc)

Rime pauvre Rime suffisante Rime riche